Chang Il KANG

Chang Il KANG picture

Né à Séoul, dramaturge, metteur en scène, scénariste, réalisateur et bonimenteur du cinéma coréen. Après trois années en tant qu’assistant-réalisateur de SHIN Sang-ok, Chang-Il Kang, sous le nom de KANG LONE, a fondé le « studio mongolmongol », grâce auquel, il a effectué films, documentaires et spectacles vivants. Il est diplômé de l’Université de Paris 4 Sorbonne en lettres modernes et a soutenu une thèse de doctorat en Esthétique, Sciences et Technologies des Arts, effectuée sous la direction d’Isabelle Moindrot (Université de Paris 8) et la co-direction de Giusy Pisano (Ecole nationale supérieure Louis-Lumière) en 2018 sur les origines du cinéma coréen. Résidant à Paris, Chang-Il Kang a pour objectif d'introduire le cinéma coréen dans les différentes régions de France et faire découvrir l’histoire et la culture de la Corée.

Cinéma : scénariste, réalisateur
Myodoyawha (2007) : scénariste.
Pleureuse (2005) : scénariste,
Looking for Bruce Lee (2001) : scénariste, réalisateur.

Soutenus par le Korean Film Council en sélection officielle :
The 2nd Music on Film - Film on Music Film Festival (2005, République Tchèque)
The 51th Melbourne International Film Festival (2002, Australie)
Cine Asia Film Festival (2002, Allemagne)
The 5th Bucheon International Fantastic Film Festival (2001, Corée)
The 2nd Tokyo Filmex International Film Festival (2001, Japon)

Théâtre : dramaturge, metteur en scène
My Old Giant Shoes (2003) : dramaturge, metteur en scène.
Soutenus par Théâtre National de Corée en sélection officielle :
- Théâtre National de Corée
- Théâtre Patravadi, Thaïlande
My Wonderful Left Hook (2001) : dramaturge, metteur en scène.
Soutenus par l’Art Council en sélection officielle :
- Seoul Art Center
- Théâtre national Moon-ye, Corée.
- Uniflex Physical Theatre, Adélaïde, Australie.

Documentaire : producteur, réalisateur
One Man Band Project (2005-2009, Thaïlande, Corée) : producteur.

Soutenus par Thai Film Foundation en sélection officielle :
Arts Martiaux en Asie (2004, Japon, Chine, Philippines, Thaïlande, Corée) : réalisateur.

Soutenus par Korea creative content agency Thai Film Foundation en sélection officielle.
Distribution : National Geographic Channel.

Clip : réalisateur
Pami kipŏtne (Deep night) de Crying nut (2001) : réalisateur. Prix « Best clip de l’année 2001 », M Net.

Traduction
Jonas qui aura 25 ans en l'an 2000 (1976) d’Alain Tanner : traduction en coréen.
Une liaison pornographique, un film belgo-franco-suisso-luxembourgeois de Frédéric Fonteyne (1999) : traduction en coréen.
Jonas et Lila, à demain (1999) d’Alain Tanner : traduction en coréen.
Romance (1999) de Catherine Breillat : traduction en coréen.
Charles Tesson, « Le cinéma coréen » dans Les Cahiers du cinéma.

Ouvrages de l'auteur